Loi Scellier / Loi Scellier BBC Loi Duflot Blog loi Scellier / Autres Lois
Investir en bourse Défiscalisation de RobienDefiscalisation des gains de casinos Contact / Mentions Légales








Les prix de l'immobilier rural sont aussi à la baisse

10/06/2010

Les prix de l'immobilier rural sont aussi à la baisse

L'immobilier rural à la baisse

Facebook Google Buzz Google Buzz Tweeter

Comme en ville, l'immobilier en zone rurale a fortement chuté en 2009 avec des divergences en fonction des secteurs géographiques. Les prix des terrains agricoles ont baissé alors que l'inflation était constante depuis 15 ans en accusant le coup de la crise économique. Le coup d'arrêt annoncé par la FNASER (Fédération Nationale des Sociétés d'Aménagement Foncier et d'Établissement Rural) se matérialise par une baisse de 1.6% des prix des terrains agricoles en 2009 (5090 euros l'hectare). Néanmoins, en ce qui concerne les investissements, les spéculateurs qui avaient déserté ce marché des terres agricoles reviennent grâce à l'attrayante sécurité de ce type d'acquisition sur le long terme et la possibilité de diversifier des portefeuilles. Des sociétés d'exploitation agricole et des investisseurs institutionnels ont ainsi acquis 15% des surfaces vendues. Les terrains urbanisables font logiquement figure de bon élève en amortissant la tendance globale des ventes de terrain.

Les forêts ont été le secteur le plus touché avec une baisse des ventes de 35% pour les forêts de plus de 50 hectares et de 27% pour les forêts de plus de 10 hectares. Le prix de moyen de l'hectare a néanmoins tenu le coup avec une progression qui reste positive (0.9%, soit 3170 euros l'hectare), ce qui constitue un net ralentissement après une hausse de +16% entre 2006 et 2008.
Le prix des vignes a lui aussi enregistré un fort ralentissement en 2009 avec une baisse de 3.4%, soit 10600 euros par hectare pour les vins de consommation courante et une hausse de seulement 2.5% pour les grands vins, soit 93300 euros par hectare.

Enfin, la tendance est identique sur le marché des maisons de campagne avec une baisse de 10.9% et une baisse du volume de vente de 10.2% en 2009. Cette baisse avait débuté en 2007 concomitamment à la chute de l'immobilier urbain. La tendance de fin 2009 - début 2010 est néanmoins au regain des ventes et des prix de ventes des résidences rurales.

Facebook Google Buzz Google Buzz Tweeter

haut page haut page contact Mentions Legales