Loi Scellier / Loi Scellier BBC Loi Duflot Blog loi Scellier / Autres Lois
Investir en bourse Défiscalisation de RobienDefiscalisation des gains de casinos Contact / Mentions Légales








Les sites Internet victimes de l'instabilité de l'immobilier

Le 5 Mai 2010

Les sites Internet victimes de l'instabilité de l'immobilier

Les sites Internet de l'immobilier

Facebook Google Buzz Google Buzz Tweeter

Entreparticuliers.com pâti de la baisse continue du nombre de biens mis en vente ces neuf premiers mois de l'année. En effet, l'exercice 2009 a eu de quoi atteindre le moral de Stéphane Romanyszyn, son PDG. Pourtant, il reste sûr de lui et confiant en observant «les premiers signes de reprise de marché au 4ème trimestre avec une stabilisation du niveau des prix et une progression du volume mensuel de biens mis en ventes».
Le groupe auquel il appartient a fait 11,04 millions d'euros de chiffre d'affaire en 2009 contre 15,6 millions en 2008. La marge d'exploitation d' Entreparticuliers.com passe de 20,4% a 23,7% avec un résultat net de 1,72 million d'euros, soit une marge nette de 15,7% contre 16,4% l'année d'avant.
Le maintien de la rentabilité s'explique de plusieurs façons : un buisness model permettant une stabillisation des couts fixes et des dépenses publicitaires réduites. Ce dernier secteur représente un «fort levier d’ajustement» de l'ordre de 36% du chiffre d'affaire en 2008 et 21% en 2009.
En guise de versement de dividendes le groupe offrira 50 centimes par actions, la totalité de l'exercice 2009 soit 10,4% en comparaison au cours à la cloture le 29 mars 2009.
Pour ce qui concerne les perspectives en 2010, Stéphane Romanyszyn, promet une reprise fragile qui sera "favorisée par des conditions de crédit historiquement bas, ce qui devrait se traduire par le retour sur le marché de vendeurs vraiment motivés pour vendre".
Il entrevoit une hausse des prix de 3% en France ainsi qu'un volume d'échange de biens nouvellement en vente supérieur de 15% au minimum.
Il ajoute : «l’effet de la reprise sera pleinement visible à partir de l’année 2011», ce qui lui permettra de reconstituer le stock de biens disponibles d'ici là.

Facebook Google Buzz Google Buzz Tweeter

haut page haut page contact Mentions Legales