Loi Scellier / Loi Scellier BBC Loi Girardin / Loi Scellier DOM Blog loi Scellier / Autres Lois
Investir en bourse Défiscalisation de RobienDefiscalisation des gains de casinos Contact / Mentions Légales








L'Ile de France souffre d'une pénurie de logements

Le 5 Avril 2010

L'Ile de France souffre d'une pénurie de logements

Pénurie de logement à Paris

Facebook Google Buzz Google Buzz Tweeter

Si on en croit les propos rapportés de Sébastien Lafond président de MeilleursAgents.com : " Les stocks de biens à vendre sur le marché francilien sont historiquement bas alors que les acheteurs sont présents. Les propriétaires de grandes surfaces ne trouvent pas leur prochain appartement ce qui les dissuade de vendre leur bien actuel. Les acheteurs de petites surfaces saisissent les rares opportunités qui se présentent. Si vous avez un bien à vendre aujourd'hui, il est très facile de le vendre vite à condition de le proposer au prix du marché ".

A Paris et en Ile de France, les studios et appartements deux pièces sont difficiles à trouver donc leurs prix a augmenté de près de 2% à Paris au mois de février. Aujourd'hui, un produit de moins de 300000 euros se vend facilement et rapidement aux particuliers et investisseurs. De plus, les personnes désireuses de vendre leurs grands appartements pour le même type de biens se voient freiné dans leurs courses à cause du manque sensible d'offres acceptables. Puisqu'ils ne trouvent rien, ils ne vendent pas et contribuent au manque ambiant. "Le marché s'enlise par manque de fluidité et manque de stocks "

Si ce marasme ambiant semblerait profiter au vendeurs, les acheteurs ne veulent pas investir dans n'importe quoi à n'importe quel prix. Ainsi, à Paris, la condition pour vendre facilement reste de proposer un bien dont les qualités intrasèques sont à peu près en adéquation avec le prix. L'écart entre prix affiché et prix final de vente est de plus 11% aujourd'hui, 3% de plus que le derneir trimestre 2009.
N'oublions pas que la hausse des prix est due à la rareté des produits et que les effets d'annonces, s'ils entousiament les vendeurs, ne produisent pas une reprise comme beaucoup l'espèrent...

Facebook Google Buzz Google Buzz Tweeter

haut page haut page contact Mentions Legales